fr
Select language
Russian Mail drone crash
03 Apr 2018

Un drone d'une valeur de 20 000 euros s'écrase lors de la première tentative de distribution de courrier par drone en Russie.

fr
Select language

Suivant la tendance à automatiser différentes sphères de la vie quotidienne des gens, le service postal russe a fait sa première tentative de livraison d'un colis à l'aide d'un drone. Cependant, quelque chose s'est détraqué et le drone s'est écrasé contre le mur d'une maison voisine quelques secondes seulement après son décollage.

La tentative de livraison a eu lieu dans la ville d'Oulan-Oude, dans la République russe de Bouriatie. Selon le plan, le drone devait livrer un colis de deux kilos au village de Nizhny Sayantui, à quelque 16 kilomètres du lieu de lancement.

La poste russe a pris ses distances par rapport à l'événement et a déclaré qu'elle n'était qu'un invité.

Récemment, la plus grande société de messagerie de Chine, SF Holding Co., a obtenu une licence gouvernementale pour exploiter des drones, ouvrant ainsi la voie à la livraison de colis par drone. Aujourd'hui, nous apprenons que dans la ville d'Oulan-Oude, un drone postal russe a effectué son premier vol. Malheureusement, cela ne s'est pas bien terminé puisque l'engin aérien sans pilote s'est écrasé contre un mur et est retombé sur terre.

Drone

Le drone postal russe était censé livrer un petit colis dans un village voisin afin de présenter une nouvelle méthode de distribution des colis et du courrier dans cette région peu peuplée située à 3 000 km à l'est de Moscou. Lors de son premier vol, les habitants et les responsables régionaux ont été choqués de voir le drone, d'une valeur de 20 000 dollars, percuter un mur et s'écraser.

SelonReuters, une vidéo montre le drone portant le logo bleu et blanc de la poste russe décollant d'une petite rampe de lancement. Il a volé pendant quelques secondes avant de perdre de l'altitude et de s'écraser contre le mur d'un immeuble de trois étages. L'appareil aérien sans pilote est tombé en morceaux sur le sol. Heureusement, personne n'a été blessé lors de l'incident du drone.

Le drone a été fabriqué par une société appelée Rudron/Expeditor 3M. C'est cette même société qui a organisé ce premier test en vol. L'entreprise n'a pas encore donné d'explication sur ce qui a pu causer le crash. La Poste russe a pris ses distances par rapport au crash du drone et a déclaré qu'elle n'était présente qu'en tant qu'invitée.

En 2016 déjà, la Poste russe avait annoncé qu'elle avait l'intention d'utiliser des drones pour livrer des colis à travers le vaste pays.

La centaine de connexions Wi-Fi présentes dans la zone du premier vol aurait pu perturber le drone, a déclaré Alexei Tsydenov, le chef de la région de Bouriatie présent sur le site du crash.

"Nous ne nous arrêterons pas à cela, nous continuerons à essayer", a-t-il dit, ajoutant que l'appareil a coûté quelque 20 000 dollars. "Ceux qui ne prennent pas de risques n'obtiennent pas de résultat".