fr
Select language
Photo: Honour House
26 Mar 2018

Un foyer loin de chez soi pour les secouristes blessés

fr
Select language

Vidéo : Allan De Genova, fondateur de la Honour House, montre les locaux et raconte l'histoire de cette maison loin de chez soi pour les premiers intervenants,

Si vous êtes un pompier rural et que vous vous êtes déjà blessé au travail, vous savez à quel point le rétablissement peut être difficile lorsqu'il faut être hospitalisé en ville, loin de sa famille. La Honour House de Vancouver, en Colombie-Britannique, offre un lieu d'hébergement gratuit aux premiers intervenants et à leur famille pendant leur traitement à l'hôpital.

Vivre à la campagne peut avoir ses avantages, mais parfois, lorsque les enjeux sont importants, vous pouvez avoir besoin de la ville. Et après un accident du travail, seuls les meilleurs soins médicaux sont suffisants - cependant, si les traitements médicaux sont gratuits, rester pendant des semaines ou des mois à l'hôtel pendant des opérations chirurgicales compliquées peut être épuisant à la fois pour l'économie et pour la famille.

Au début des années 2000, Allan De Genova a réfléchi à la manière de soulager les familles du stress lié à l'obligation de payer leur propre séjour pendant que leur mari ou leur femme se remettait de ses blessures, du SSPT ou suivait une thérapie.

C'est ainsi qu'est née la Honour House Society, une société indépendante à but non lucratif entièrement financée par des dons de charité et des collectes de fonds locales. Allan De Genova espère que son initiative sera la première d'une longue série au Canada, et qu'elle se répandra peut-être dans le reste de l'Amérique du Nord, voire dans le monde entier.

 

 

CTIF NEWS

Posté par Bjorn Ulfsson / CTIF NEWS

 

 

Photo: Honour House
Photo: Honour House

LaHonour House est un refuge, un " foyer loin de chez soi " pour les membres des Forces armées canadiennes, les anciens combattants, le personnel des services d'urgence et leurs familles, qui peuvent y séjourner gratuitement pendant qu'ils reçoivent des soins médicaux et des traitements à New Westminster, dans la région métropolitaine de Vancouver, en Colombie-Britannique (Canada).

Située dans une rue tranquille bordée d'arbres à New Westminster, Honour House est une belle maison patrimoniale entièrement rénovée qui compte 11 chambres privées, chacune avec sa propre salle de bain. La maison dispose d'une grande cuisine commune, d'un salon, d'une salle multimédia, de solariums et de nombreux autres espaces communs. La maison est entièrement modernisée, accessible aux fauteuils roulants et se trouve sur un vaste terrain entretenu avec soin.

Honour House ne reçoit aucun financement direct et couvre tous ses frais de fonctionnement grâce à des dons et des collectes de fonds. La maison emploie un membre du personnel à temps plein et un autre à temps partiel. La quasi-totalité du travail nécessaire au fonctionnement de la Honour House est effectuée par notre conseil d'administration dévoué et notre équipe de bénévoles, dont beaucoup ont eux-mêmes servi leur pays.

 

Les débuts

Allan De Genova, ancien commissaire du Vancouver Park Board et partisan depuis vingt-six ans du Manoir Ronald McDonald de Vancouver, était assis chez lui un soir avec sa femme et regardait à la télévision un documentaire lauréat d'un prix Gemini intitulé "Peace Warrior". Ce documentaire racontait l'histoire poignante du capitaine Trevor Greene, du Seaforth Highlanders. Trevor a été attaqué et gravement blessé alors qu'il était déployé en Afghanistan et l'histoire de son rétablissement miraculeux est à la fois incroyablement émouvante et inspirante.

 

Un héros blessé

Le capitaine Greene était en patrouille en Afghanistan avec des membres du Princess Patricia's Light Infantry alors qu'ils assistaient à une réunion avec les anciens du village de Shinkay. Respectant une coutume locale, le capitaine Greene avait retiré son casque en signe de respect et peu après, un homme l'a violemment frappé à la tête, par derrière, avec une hache. Les membres de la section du capitaine Greene ont abattu l'agresseur avant qu'il ne puisse frapper à nouveau, mais l'attaque a été le signal du début d'une embuscade et ils ont essuyé des tirs nourris alors qu'ils évacuaient leur frère grièvement blessé du champ de bataille.

Les médecins de l'armée américaine ont lutté frénétiquement pour sauver la vie du capitaine Greene dans l'hélicoptère qui le ramenait à l'aérodrome de Kandahar, où les médecins ont pratiqué plusieurs interventions chirurgicales pour le stabiliser. Le capitaine Greene a ensuite été transporté par avion vers un centre de soins intensifs à Landstuhl, en Allemagne, puis vers des centres en Alberta et en Colombie-Britannique, où il a poursuivi sa réadaptation. Pendant tout ce temps, sa femme Debbie et leur fille Grace sont restées à ses côtés alors qu'il poursuivait son long chemin vers la guérison. En regardant le documentaire, il était évident que la famille du capitaine Greene avait du mal à trouver et à payer un logement pour l'accompagner dans sa convalescence, ce qui a touché le cœur d'Al et de sa femme et a donné naissance à l'idée de Honour House.

 

Une rencontre fortuite

À la suite d'une rencontre fortuite avec le chef de la défense canadienne, le général Rick Hillier, et le sénateur Larry Campbell, lors d'un match de hockey des Canucks de Vancouver, Al leur a fait part de sa vision d'un " foyer loin de chez soi " pour nos militaires, nos anciens combattants et le personnel des services d'urgence. Le général Hillier a remis à Al une pièce de monnaie l'encourageant à aller de l'avant avec son projet et à faire de la Honour House une réalité.

Peu après, Al a reçu un appel du maire de New Westminster, Wayne Wright, qui a encouragé Al et son comité à venir dans la ville royale, car il pensait avoir trouvé une propriété convenable. Dès qu'il a vu la grande maison située au 509 St. George Street à New Westminster, Al a tout de suite su que c'était "la bonne, un 9 sur 10", comme il le disait à l'époque.

 

The Opening Day of Honour House in 2010
The Opening Day of Honour Hose in 2010. Photo: Honour House

 

Début des travaux

Avec l'aide incroyable de la ville de New Westminster, de BC Housing, de la Vancouver Regional Construction Association, de la Légion royale canadienne et de nombreux autres supporters, le rêve a commencé à ressembler à une réalité. Plusieurs collectes de fonds ont été organisées, dont la très médiatisée "Helmets for Heroes" qui s'est déroulée dans le centre-ville de Vancouver. Dès que suffisamment d'argent a été collecté, en avril 2010, la Honour House Society est devenue l'heureuse propriétaire de la propriété.

La maison était tombée en ruine et nécessitait d'importantes rénovations avant de pouvoir accueillir nos courageux Canadiens et leurs familles. Plus de soixante entreprises et des centaines de personnes ont contribué aux travaux de rénovation nécessaires pour transformer cette ancienne maison de repos en une maison digne des héros. Dix chambres avec salle de bain ont été ajoutées, le toit a été surélevé, un ascenseur a été installé et toute la maison et le terrain ont été rendus accessibles aux fauteuils roulants. L'ensemble de la propriété a été transformé et modernisé, tout en respectant l'héritage et le caractère originaux de la maison de style géorgien de 1937.

 

Une grande ouverture

Sous un ciel radieux et en présence d'une foule nombreuse, le capitaine Trevor Greene a officiellement déclaré la Honour House ouverte le 10 novembre 2010. Il n'a échappé à personne que c'est la détermination du capitaine Greene à se remettre du terrible incident qui a changé sa vie en Afghanistan qui a inspiré les personnes concernées à trouver et à créer cette maison très spéciale. Le jour de l'inauguration, le drapeau canadien a été hissé aux côtés du drapeau de la Honour House et la maison a été officiellement ouverte.

Il restait encore beaucoup de travail à faire avant que la maison ne soit prête à accueillir ses invités et il faudra attendre dix mois avant que la Honour House n'accueille sa première famille. La maison, grâce au travail acharné et dévoué des membres du conseil d'administration, des bénévoles et du personnel, ainsi qu'au soutien des entreprises locales et du grand public, continue d'être une incroyable réussite dont même Al De Genova n'aurait pas pu rêver.

Lors du Gala 2013 de la Société, Al a accepté un autre défi, celui de créer une Maison d'honneur dans chaque province du Canada afin que tous nos héros canadiens aient toujours un endroit où se sentir chez eux.