fr
Select language
Numero Unica Emergenza
20 Nov 2018

Le Parlement européen rend les systèmes d'alerte publique Reverse 112 obligatoires sur les téléphones portables pour tous les États membres

fr
Select language

Breaking Newas about the Reverse 112Les citoyens situés dans une zone à haut risque pourront recevoir un SMS ou une alerte sur leur téléphone portable en cas d'urgence :

STRASBOURG, le 14 novembre 2018 :

Le Parlement européen vient de voter une législation visant à mettre à jour la façon dont les appels d'urgence sont gérés dans l'Union européenne (UE). La législation sur les télécommunications -Code européen des communications électroniques, ou EECC- est l'une des plus importantes pour la sécurité européenne avec des dispositions sur l'alerte du public, la localisation des urgences, l'accessibilité et plus encore.

Un jour seulement après le troisième anniversaire des attentats terroristes de Paris, le Parlement européen a rendu obligatoire l'alerte publique moderne (ou 112 inversé) pour tous les États membres, dans une décision qui fera date. Les citoyens se trouvant dans une zone à haut risque pourront recevoir un SMS ou une alerte sur leur téléphone portable en cas d'urgence, les informant de ce qui se passe et de la manière de rester en sécurité.

Dennis Davis speaking in Las Vegas 2018

Dennis Davis speaking at Delegates Assembly in Las Vegas 2018.

"Il s'agit d'une étape importante dans la sécurisation des citoyens, un sujet sur lequel nous soutenons l'EENA depuis de nombreuses années ", déclare Debbis Davis, conseiller spécial du CTIF et président de la Commission Europe du CTIF.

Vous pouvez écouter Dennis Davis parler du 112 inversé européen (similaire au 911 aux Etats-Unis) dans la vidéo du CTIF ci-dessus.

Benoit Vivier, responsable des affaires publiques à l'EENA, a admis que l'Europe présentait jusqu'à présent certaines lacunes. "Prenez n'importe laquelle des grandes urgences survenues en Europe et vous vous rendrez compte que, dans la plupart des cas, l'alerte publique moderne n'était pas en place", a-t-il déclaré. "Nous disposons des moyens et de la technologie, mais nous n'avons pas réussi à les utiliser à bon escient. La nouvelle législation garantit qu'à partir de maintenant, nous le ferons."

Levent Altan, directeur exécutif de Victim Support Europe, partage le même sentiment. "Nous voulons une Europe qui donne la priorité à la sécurité et la nouvelle législation est un pas important dans cette direction", a-t-il mentionné. "L'alerte publique moderne fournira aux gens les bonnes informations au bon moment, ce qui permettra de réduire le nombre de victimes et de sauver plus de vies."

L'EENA s'est également entretenu avec Dita Charanzova, membre tchèque du Parlement européen et rapporteur d'IMCO pour avis sur la législation. Elle a noté que "Alors que nous marquons les attentats de Paris, et que nous espérons que de tels événements ne se reproduiront jamais, nous devons mieux nous préparer s'ils se produisent. Le nouveau système mobile d'alerte publique de l'Europe sera un outil important pour s'assurer que les citoyens reçoivent des informations et des instructions précises. Des informations rapides et fiables permettront de sauver des vies. Je suis fier d'avoir joué un rôle important dans l'adoption de ce texte et j'espère seulement que les États membres mettront le système en place avant même la date limite pour agir."

L'impact sur la sécurité publique

L'EECC est une législation contraignante ; tous les États membres devront la mettre en œuvre dans un délai de deux ans (sauf mention contraire pour les dispositions spécifiques qui nécessitent plus de temps). La législation couvre également la localisation de l'appelant d'urgence, l'accessibilité pour les personnes handicapées, l'accès au 112 à partir de plateformes en ligne, et plus encore.

"La mise en œuvre va être essentielle", a insistéM. Vivier. "LesÉtats membres doivent appliquer les dispositions en temps voulu et de manière efficace. Sinon, les citoyens passeront à côté d'une grande opportunité."

L'EENA a préparé un document résumant la législation, en se concentrant sur le service 112. Vous pouvez télécharger le briefing ci-dessous.