fr
Select language
The participants of the Monday 27 Commission Meeting for CTIF Women in Fire & Rescue.
30 Sep 2021

La Commission du CTIF pour les femmes dans les services d'incendie et de secours a discuté des questions relatives aux transsexuels lors de sa réunion mensuelle.

fr
Select language

25 participants de 17 pays étaient représentés lors de la dernière réunion mensuelle en ligne de la Commission du CTIF pour les femmes dans les services d'incendie et de secours.Lundi 27 septembre, la Commission du CTIF pour les femmes dans les services d'incendie et de secours a tenu une autre de ses réunions mensuelles en ligne. Les principaux intervenants étaient Mme Jeonghee Jin, de Corée, et le chef de district par intérim Sofie Lasiuk, du service d'incendie de Toronto.

Mme Jeonghee Jin, chef adjoint des services d'incendie internationaux et coordinatrice de l'agence nationale coréenne des services d'incendie, a commencé par se présenter à la Commission, ainsi que son agence. Jeonghee, qui est également membre de la Commission, a souhaité donner à la Commission une meilleure compréhension du travail de l'agence des pompiers en Corée.

Chef de district par intérim Sofie Lasiuk, Toronto : À propos du coming out en tant que transgenre dans le service d'incendie.

En 2017, à l'âge de 49 ans, Sofie a fait son " coming out " auprès de ses 3 000 collègues en tant que femme transgenre. Sofie a parlé de manière très forte et engageante à la Commission de la façon dont elle a bénéficié du soutien total de son service d'incendie, et de la façon dont elle travaille pour ouvrir des voies de conversation concernant les membres de service transgenres au sein des organisations de sécurité et de défense du Canada.

Elle a souligné l'importance de faire un " coming out " graduel et de ne pas s'attendre à ce que tous les collègues soient sympathiques au début. Pour elle, le moyen de surmonter les réactions négatives est de trouver des " alliés " sur le lieu de travail, ce qui peut être particulièrement important au début du processus.

Les Nouvelles du CTIF aimeraient revenir sur ce sujet intéressant plus tard dans l'année, si le chef Lasiuk est prêt à partager son histoire dans un cadre plus public.